Archive for Uncategorized

Barcelone: réguler le tourisme

AVANT L’ANNEE DERNIÈRE, MARTÍ CUSÓ n’aimait pas s’attarder dans les rues du quartier gothique de Barcelone, le quartier où il a vécu toute sa vie. Il était impossible de s’asseoir sur un banc ou de jouer avec ses enfants dehors sans être englouti par les touristes. Se traînant derrière les guides touristiques, regardant l’architecture de haut en bas ou s’arrêtant brusquement pour acheter des souvenirs aux vendeurs à la sauvette, les visiteurs étaient souvent une nuisance pour les habitants qui se déplaçaient dans les rues. Certains sillonnent les rues médiévales étroites du quartier en scooter ou en vélo-taxi. Beaucoup se pressent aux terrasses des bars, qui ont peu à peu remplacé les services de proximité sur lesquels les habitants comptaient autrefois. « Le tourisme a dévoré tout l’espace public et nous a relégués, nous les habitants, au rôle de figurants sur un plateau de cinéma », explique Cusó, 31 ans, enseignant et membre de l’association des résidents du quartier gothique.

Malgré les protestations des résidents, le nombre de touristes qui affluent à Barcelone a explosé au cours des deux dernières décennies, avec près de 12 millions de personnes visitant la ville de 1,6 million d’habitants en 2019. Mais lorsque le COVID-19 a frappé, obligeant l’Espagne à fermer ses frontières aux touristes, les habitants ont reconquis le centre-ville. « Nous avons vu des scènes que nous n’avions pas vues depuis longtemps. Les places qui sont normalement pleines de terrazas et de touristes étaient occupées par des enfants qui jouaient, ou des familles, ou des gens qui prenaient le soleil », raconte Cusó. « Maintenant, nous avons peur de perdre à nouveau tout cela ».

Les dirigeants de l’UE ont accepté de permettre aux touristes vaccinés de visiter les pays européens cet été sans mise en quarantaine. La nouvelle de ce plan a provoqué une hausse immédiate de 47 % des recherches de vols vers l’Europe, selon la société d’analyse de voyages Hopper. Barcelone, où les Américains constituent le plus grand groupe de visiteurs étrangers, espère accueillir un million de touristes cet été. Le 29 mai, la Sagrada Familia, la cathédrale emblématique d’Antoni Gaudí, a rouvert ses portes aux visiteurs.

Dans les nombreux hauts lieux du tourisme européen, les autorités sont sur la corde raide alors que la reprise du COVID-19 s’accélère. La pandémie a mis en évidence la dépendance de certains centres-villes vis-à-vis du tourisme. Les autorités cherchent désespérément à relancer ce secteur, qui a subi des licenciements massifs et qui contribue normalement de manière importante à de nombreuses économies locales en Europe. (À Barcelone, il représente 15 % du PIB.) Dans le même temps, les habitants font pression sur les autorités municipales pour qu’elles profitent de la perturbation causée par le COVID-19 pour imposer de nouvelles règles au secteur. En mars, le gouvernement italien a déclaré qu’il interdirait aux navires de croisière d’entrer dans le centre de Venise, tandis qu’Amsterdam poursuit son plan visant à limiter le commerce du sexe dans le centre-ville et à déplacer son célèbre quartier chaud.

À Barcelone, les autorités ont lancé une stratégie visant à transformer le tourisme post-pandémique de manière à satisfaire à la fois les résidents et les visiteurs. Sous la houlette de la maire progressiste Ada Colau, Barcelone a annoncé en janvier un plan qui interdirait effectivement aux propriétaires de louer des chambres individuelles à des touristes sur des plateformes comme Airbnb. Dans le but de revitaliser les zones centrales et de réduire l’emprise du tourisme, la ville a annoncé en avril un plan de 21 millions de dollars visant à acheter des espaces commerciaux vides et à les remplir de commerces destinés aux habitants. Une nouvelle application et un système de surveillance de la foule visent à détourner les touristes pour éviter les parties encombrées de la ville. « Nous avons fait une pause d’un an pour réfléchir à la façon dont nous voulons nous occuper des touristes », explique Xavier Marcé, conseiller municipal de Barcelone pour le tourisme et les industries créatives.

La ville change également sa façon de se vendre. Le 17 mai, l’office du tourisme a lancé une campagne publicitaire intitulée « Barcelone comme jamais auparavant », vantant des rues plus propres et plus calmes. Les autorités affirment que les publicités, diffusées en anglais et en espagnol castillan, ciblent les touristes de « haute qualité » qui viennent participer au mode de vie local, et encouragent également les habitants à visiter les zones et les attractions normalement envahies par les touristes.

Les habitants sont sceptiques quant à la capacité des plans à les aider à préserver leur nouvelle propriété de la ville. Mais M. Marcé insiste sur le fait que Barcelone peut s’améliorer pour les résidents et accueillir les touristes en même temps : « Je ne peux pas ériger des murs autour de la ville. Je ne peux pas déplacer la Sagrada Familia. Mais il y a beaucoup de choses que je peux faire. »

« JE NE PEUX PAS DÉPLACER LA SAGRADA FAMILIA. MAIS IL Y A BEAUCOUP DE CHOSES QUE JE PEUX FAIRE.
-XAVIER MARCÉ

BARCELONE A UNE relation d’amour-haine avec les touristes depuis sa croissance rapide en tant que centre de loisirs après avoir accueilli les Jeux olympiques d’été de 1992. Presque toutes ses principales attractions se trouvent dans le centre historique, ce qui signifie que les touristes étaient concentrés dans quelques quartiers. Son port de croisière et sa proximité avec les villes de bord de mer ont attiré des hordes d’excursionnistes d’un jour, qui dépensaient moins d’argent et inondaient le centre ville. Selon Claudio Milano, professeur au département d’anthropologie sociale de l’Université autonome de Barcelone, l’afflux d’étudiants à l’étranger et de « migrants de style de vie » – qui viennent pour quelques mois ou quelques années pour travailler à distance – a aggravé le problème.

Les loyers ont augmenté et les services publics comme la gestion des déchets ont été mis sous pression. Le tourisme est devenu un paratonnerre pour les sentiments anticapitalistes et antimondialistes qui avaient grandi en Espagne après la récession de 2008-2009. Certains habitants ont protesté en vandalisant des bus touristiques et d’autres infrastructures. Les limites imposées à la construction de nouveaux hôtels et à la location de logements à court terme n’ont pas résolu les problèmes. « Avant la pandémie, la coexistence entre les habitants et les touristes, en particulier les jeunes et ceux qui viennent s’enivrer, était très conflictuelle », explique Antonio Martínez Gómez, président de l’association des résidents du Raval, un autre quartier du centre de Barcelone.

Mais COVID-19 a également montré à quel point des endroits comme Barcelone dépendent désormais des touristes. Plus de 200 entreprises du centre-ville ont plié bagage entre mars et septembre 2020. « Beaucoup de gens sont tombés au chômage, et les familles souffrent du manque de revenus », explique Martínez Gómez.

Alok Lahad, qui tient une boutique de souvenirs près de la Sagrada Familia, affirme que Barcelone « est morte sans les touristes. » Il vit dans la ville depuis 25 ans et était auparavant bijoutier, mais a converti son magasin après la crise financière de 2008, en vendant des maquettes de la cathédrale et du Parc Güell voisin, ainsi que des T-shirts portant le logo de l’équipe de football de Barcelone. Le commerce est en grande partie fermé depuis mars 2020, et Lahad dit qu’il a brûlé toutes ses économies pour payer le loyer et les factures. « Il y a une très grande possibilité que je perde l’entreprise si les touristes ne reviennent pas cet été », dit-il. « Les habitants qui critiquent le tourisme ne semblent pas comprendre que les personnes qui travaillent dans ce secteur ne sont pas des étrangers, ni des touristes. Ils mangent, boivent, vont à l’école et donnent des affaires aux entreprises locales non touristiques. Ce sont aussi des habitants de la région ».

Selon les responsables, la pandémie pourrait aider à rééquilibrer la relation entre les locaux et les touristes en prenant un nouveau départ. « Sans cette année, ce serait comme entrer dans une roue et qu’elle tourne sans qu’on puisse l’arrêter », explique Marian Muro, directeur de l’office du tourisme de Barcelone en difficulté. « Nous avons passé une année à réfléchir ».

Selon M. Muro, l’un des principaux objectifs est d’alléger la pression sur le centre-ville. Les bus touristiques emprunteront un nouvel itinéraire et l’application Check Barcelona avertira les visiteurs des attractions, plages et parkings déjà très fréquentés. L’application et le matériel de marketing mettront en avant des quartiers alternatifs tels que Poblenou à l’est, un centre technologique, Gràcia au nord, pour sa scène gastronomique, et la région viticole voisine de Penedès.

Mais les responsables veulent aussi revitaliser la relation des habitants avec leur ville. En juin, la Rambla, la rue commerçante piétonne habituellement bondée de touristes, organisera un festival de deux semaines pour encourager les habitants à renouer avec les commerçants et les restaurants. Barcelone a affecté un cinquième de ses fonds de relance de la ville à la « diversification et à l’équilibre » des quartiers, en rachetant certains des 5 323 espaces commerciaux vacants au niveau des rues de la ville pour les louer à des entreprises locales, comme des salons de coiffure ou des librairies, à des prix inférieurs à ceux du marché. Paris attribue à un programme similaire mis en place dans les années 2000 le mérite d’avoir préservé les équipements locaux et d’avoir endigué l’essor des chaînes de magasins dans son centre.

Mme Muro affirme que son objectif à long terme est d’attirer différentes catégories de visiteurs à Barcelone. Cela inclut les plus dépensiers comme les touristes russes, qui dépensent près de 30 % de plus pendant leur séjour que le visiteur moyen. Mais elle souhaite également que les gens soient attirés par la culture et les coutumes de Barcelone plutôt que par les bains de soleil et la boisson. « Dans le centre, il y a des restaurants où je ne mangerais pas », dit-elle. « Et si je ne mangerais pas là, alors le type de touristes que nous recherchons non plus ».

MAIS UNE ACTION À COURT TERME est également nécessaire. Les gouvernements européens sont soumis à une forte pression pour relancer leurs industries du voyage ravagées par la pandémie. Les visiteurs internationaux ont dépensé 619 milliards de dollars en Europe en 2019. Ce chiffre a chuté de 64 % en 2020, et environ 3,6 millions de personnes ont perdu leur emploi dans le secteur du tourisme.

Les gouvernements de la région font maintenant pression pour assouplir les restrictions de voyage afin de permettre un rebond cet été. Mais les responsables espagnols, italiens et grecs affirment qu’ils profiteront de la reprise pour rendre le tourisme plus durable sur le plan environnemental et social. Au niveau local, la clé est une répartition plus équitable de l’industrie, non seulement sur le plan géographique, mais aussi en ce qui concerne la richesse qu’elle crée, déclare M. Marcé, conseiller en tourisme de Barcelone. « Nous devons élargir le cadre. Il ne peut pas s’agir uniquement des hôtels, des restaurants et des marques de luxe du centre-ville, mais aussi des acteurs locaux qui ont beaucoup à offrir aux visiteurs mais qui ne font peut-être pas partie des puissants lobbies qui ont fixé l’agenda du tourisme. » Les magasins vendant des produits de première nécessité, les créateurs culturels et les sites sportifs locaux devraient également en bénéficier, ajoute-t-il.

Cusó, le résident du quartier gothique, doute que les plans de la ville améliorent la vie des résidents comme lui. Selon lui, la seule façon d’y parvenir est de cesser de promouvoir la ville et de réduire le nombre de touristes qui y viennent. « Je voulais que le gouvernement profite de cette occasion pour repenser un nouveau modèle pour la ville », dit-il, arguant qu’il devrait dépenser les fonds de relance pour créer de nouveaux emplois dans la santé publique et l’éducation. « Ce qu’ils font maintenant n’est qu’une tentative de revenir à la situation que nous avions en 2019″.

Même si c’est le cas, Marcé ne s’attend pas à ce que le tourisme de Barcelone retrouve son niveau pré-pandémique avant 2023, dans un contexte de taux variables de déploiement des vaccins et d’assouplissement des restrictions dans le monde. Selon Mme Marcé, ce délai permettra à la stratégie de la ville de porter ses fruits. « Nous pensons que nous pouvons avoir une situation très différente », dit-il. « Pour le savoir, nous avons besoin que les touristes reviennent ».

Une balade sur las Ramblas

Barcelone, Guide Des Ramblas

Auteur d’une bonne saison à Grenade, Mehdi Carcela jouit d’une très belle cote sur le mercato. La grenade la plus célèbre est la M84 Stun Grenade, surtout connue sous l’appellation Flashbang, qui émet un flash aveuglant de 6 à 8 millions de Candelas et une impulsion sonore de 170 à 180 dB. Pour trouver un hôtel pas cher à Grenade, effectuez une recherche sur ce comparateur d’hôtels. La cathédrale Saint-Apollinaire est une cathédrale de style roman, qui fut érigée sur la place des Ormeaux au XIe siècle. Elle connaît notamment un important rayonnement culturel dans toute l’Europe durant le Siècle d’or espagnol (XVIe siècle-XVIIe siècle). Il est nécessaire pour cela d’être domicilié ou d’avoir un établissement industriel ou commercial dans l’un des 119 pays couverts par les 103 membres du système de Madrid ou d’être citoyen de l’un de ces pays. Les illuminations sont réparties dans toute la ville et lui donnent un air de conte de Noël.

Veuillez remplir la ville d’arrivée. La ville est reliée à Madrid par une LGV qui va jusqu’à la ville de Perpignan. Placer l’usager au cœur du service de l’eau : améliorer le service offert : réactivité, information et proximité avec une agence Eau de Valence en centre ville. C’est un moyen efficace pour parcourir la ville sans encombre, une bonne façon de simplifier ton séjour. La période musulmane favorise le développement de la ville et de ses campagnes, grâce à l’amélioration de l’irrigation ébauchée par les Romains. ]. L’espagnol est morphologiquement proche du français, du fait de leur origine latine commune, mais l’intercompréhension reste toutefois très limitée, bien que facilitée à l’écrit par le caractère archaïsant de l’orthographe française. Par contre on s’est pas méfie pour le parc guell et on n’a pas pu accéder, complet jets qu’à demain 17h. Il faudra qu’on revienne. Ce n’est qu’à partir de la fin des années 1970 qu’elle s’est mise plus sérieusement à la production de rouges. Pour jouir de tout cela, n’attendez plus pour réserver votre vol pour l’Espagne. Des propositions telles que le bar à la réglisse, les rouleaux d’agneau croustillants ou le taboulé de légumes feront que, si vous rendez visite à ce restaurant, vous y reviendrez plus d’une fois.

Plus de 90 % des bateaux ancrés régulièrement ou réfugiés à la Grenade pour échapper à Ivan ont été coulés ou endommagés. La Grenade a la solide réputation d’être l’un des pays les plus sûrs de la région antillaise. 4. Le pays produit 43% de l’huile d’olives mondiale. La grenade : une bonne idée pendant la grossesse ? Ouvert 7j/7j Viaghji peut également vous accueillir pour une soirée privatisé jusqu’à 14 personnes. Les extraits de grenade peuvent bloquer certains enzymes connus pour endommager les articulations chez les personnes atteintes d’arthrose. Les inflammations survenant généralement de manière chronique chez les personnes atteintes de maladies cardiaques, de cancer ou de diabète de type 2, de maladie d’Alzheimer. Parallèlement à ces manifestations, les terrasses des établissements attirent un public nombreux lors des fêtes des Fallas, et restent très prisées jusqu’au mois d’octobre. En 2013, il a enregistré le passage de 4 599 990 passagers, ce qui en fait le 10e aéroport espagnol.

C’est un jambon sec espagnol très parfumé. Choisir une maison, c’est déjà partir un peu en vacances. Échangez votre petite chambre d’hôtel pour un confortable location de vacances en Espagne et profitez de votre propre espace. Son style art-déco est tout à fait remarquable. Son équipe jeune très accueillante vous fait voyager du mardi au dimanche soir. Spectacle le jeudi soir. Originaire de l’Iran, le fruit, la grenade est l’un des plus anciens. Elle doit son nom à la rivière (« rio ») Oja et a forgé sa réputation d’excellence qualitative il y a plus de 150 ans. Avec ses fiers habitants, son adoration de la mer et sa divine gastronomie, Bilbao vous réserve un séjour riche en découvertes. Les chalets se louent au week-end ou à la semaine selon la durée de votre séjour et la disponibilité des locations. Réalisez facilement et en quelques étapes d’authentiques empanadas (petits chaussons dont la pâte croustillante est fourrée d’une farce à base de chorizo) très populaires au Mexique. La GMD « n’en demeure pas moins une arme, dont il convient de ne pas sous-estimer la dangerosité », souligne cette circulaire. Néanmoins, mieux vaut manger la Grenade en dehors des repas, pour bénéficier de tous ses bienfaits revitalisantes et pour une assimilation rapide.

Témoignage: les tapas à Barcelone

EUROPE, NOURRITURE, ESPAGNE
Lorsque nous sommes allés à Barcelone pour la première fois, en 2006, je me suis sentie totalement intimidée par le simple fait d’entrer dans un bar à tapas. Je connaissais quelques notions de base sur ce qu’il faut commander dans un restaurant à tapas aux États-Unis. Mais un restaurant de tapas à Barcelone – eh bien, je ne savais pas par où commencer. Je ne connaissais pas les types de tapas à Barcelone, ni comment commander des tapas à Barcelone. Depuis ce temps, nous avons voyagé à Barcelone une tonne de fois. Et nous vivons juste à côté, à Gérone. Maintenant, je me sens assez confiant que nous pouvons dire à n’importe quel nouveau voyageur, ou même à un voyageur expérimenté, à Barcelone, quelles sont les meilleures tapas à Barcelone dans notre guide de tapas Barcelone Espagne.

L’Espagne, et en particulier Barcelone (qui se trouve en fait en Catalogne, une région d’Espagne), est l’un de mes endroits préférés pour manger. Cela est dû en grande partie à la disponibilité des tapas espagnoles. J’adore le concept de ces petites assiettes de nourriture espagnole, qui me permettent non seulement de grignoter tout au long de la journée, mais aussi de goûter à de nombreux plats différents en une seule fois. Nous avons beaucoup mangé pour établir notre liste des 10 meilleures tapas de Barcelone. Mais que sont les tapas à Barcelone ?

Alors, que sont les tapas ? Le concept de tapas a évolué au fil des ans. Il fut un temps où une tapa était offerte avec une boisson. Il s’agissait d’un petit morceau de nourriture placé sur un dessous de verre, qui était ensuite placé sur la boisson, pour empêcher les mouches d’entrer. Oh, comme les temps ont changé. Bien qu’il existe encore des régions d’Espagne où les tapas sont offertes à l’achat d’une boisson, il est beaucoup plus difficile de trouver des bars à tapas à Barcelone.  Il en va de même pour les tapas à Madrid. Et, des simples bouchées de nourriture aux tapas complexes, il est maintenant possible de trouver des bars à tapas élaborés, avec des truffes et d’autres ingrédients de luxe pour rendre le concept de tapas plus fantaisiste.

Il est également possible de trouver une influence du Pays basque à Barcelone, avec certains des meilleurs bars à tapas de Barcelone proposant quelque chose qui ressemble davantage à un pintxo. Un pintxo de Saint-Sébastien est normalement plus petit qu’une bonne tapa traditionnelle. Il s’agit plutôt d’une bouchée, souvent servie sur une brochette. Pour moi, Saint-Sébastien a quelques-unes des meilleures tapas d’Espagne, mais on ne les appelle pas ainsi. Il est possible de dire qu’un bar à tapas à Barcelone est spécialisé dans les pintxos, ou pinchos, lorsqu’ils sont alignés sur le bar. Choisissez une assiette, choisissez ce que vous aimez, et payez par pintxo, en fonction du nombre de brochettes en bois restant sur l’assiette.

Pour moi, cependant, les tapas simples de Barcelone restent mes préférées. Elles ne coûtent pas plus de 2 à 3 € et sont servies avec un verre de cava, le vin mousseux espagnol, à 2 €. Vous comprenez pourquoi j’aime tant manger en Espagne. Et, il est impossible de voyager à Barcelone sans passer quelques jours à apprendre comment manger des tapas à Barcelone.

Quelles sont donc les meilleures tapas à manger à Barcelone ? Ce ne sont certainement pas les seules tapas, mais ce sont certains des plats que vous êtes le plus susceptible de voir dans un bar à tapas espagnol à Barcelone.

Patatas Bravas
L’une des tapas les plus universelles et les plus connues à Barcelone, et dans toute l’Espagne. Les patatas bravas se trouvent généralement dans les bars à tapas de Barcelone. Les patatas bravas sont une assiette de morceaux de pommes de terre frites avec une sauce bravas. La sauce bravas comprend généralement une sauce piquante de type tomate et une sauce qui a presque le goût d’une mayonnaise aillée. En fait, la sauce blanche est un aïoli, fait avec de l’ail et de l’huile d’olive.

C’est un peu comme les tapas 101 et on les trouve sur tous les menus de tapas du monde. J’essaie de me tenir à l’écart de ces tapas parce que je les trouve un peu touristiques, mais elles sont parfaites pour se rassasier ou pour absorber la bière ou le cava, ce qui est parfois nécessaire. Mais, parfois, j’ai envie de patatas bravas, et elles peuvent être parmi les meilleures tapas espagnoles.

Cette assiette particulière de patatas bravas était plus fine et plus croustillante que la commande habituelle, peut-être parce qu’elles proviennent du bar à tapas chic Bodega 1900.

La Bomba
La bomba est une croquette de pommes de terre et de bœuf haché, nappée de sauce brava, que la plupart des gens connaissent grâce aux patatas bravas. Il s’agit d’une spécialité de Barcelone, et plus précisément d’une spécialité catalane. Il y a une histoire révolutionnaire derrière ce plat, d’où le nom bomba, lié à la guerre civile espagnole.

Cette bomba particulière faisait partie de notre Devour Barcelona Food Tour, ce qui signifie qu’elle était l’un des douze plats que nous avons dégustés cet après-midi-là.

Olives espagnoles
Les olives peuvent être un aliment qui divise, et je sais qu’il y a des gens qui crient « Dites non aux olives ». Je ne suis pas de ceux-là. Avec autant de variétés différentes, je pourrais en commander une ou deux assiettes par jour sans me lasser. De plus, le vinaigre et l’acidité des olives en font des tapas parfaites à Barcelone, parfaites pour être associées à une boisson fraîche par un chaud après-midi barcelonais.

Boquerones
Les boquerones m’ont été présentés pour la première fois par un ami dans un bar à vermouth à Madrid, alors que nous passions un après-midi à manger comme des Madrilènes. Au début, j’étais hésitant, vu la réputation des sardines et des anchois aux États-Unis. Mais ces petits poissons frais ont été trempés dans de l’huile d’olive, du vinaigre, quelques assaisonnements et du citron, et ils constituent un excellent en-cas de bar.

Nous avons essayé deux types de boquerones lors de cette visite, dont une version frite au Tapas 24 Barcelona. J’aime tout ce qui est frit, c’est sûr, mais j’aime vraiment la variété plus fraîche, en particulier lorsqu’elle est recouverte de fines tranches d’ail frais ou de vinaigre piquant. Pour les Américains, n’ayez pas peur !

Le jambon espagnol
Bien qu’il n’y ait pas de Museo del Jamon à Barcelone (une honte si vous voulez mon avis), nous avons pu trouver de nombreuses assiettes de jamon, ou jambon cru, dans toute la ville. Je suis sûr que certains traditionalistes diront que ces grandes assiettes de viande séchée ne sont pas techniquement considérées comme des tapas, mais je m’en fiche un peu. Le Jamon Serrano et le Jamon Iberico, plus rare, sont deux des nombreuses raisons pour lesquelles j’ai été heureux de m’installer en Catalogne. Tous les produits sont fraîchement découpés à la commande, et j’adore voir le regard d’Eric lorsqu’on lui pose une assiette de viande séchée devant lui. Il est comme un enfant le matin de Noël.

Pimientos de Padron
Il s’agit d’un plat particulier qui semble être très répandu en Espagne, mais qui ne se retrouve pas souvent sur les menus des bars à tapas en dehors du pays. C’est dommage, car les pimientos de padron sont l’un de mes plats préférés et doivent être partagés !

Ce sont de simples piments frits, et bien qu’ils soient généralement doux, il peut y avoir un ou deux piments épicés dans le tas. Et, même si j’ai l’air d’un disque rayé, ils font un excellent en-cas de bar car ils sont souvent généreusement saupoudrés de sel. C’est presque comme la version pimentée espagnole d’une assiette de chips, ce qui en fait l’une des meilleures tapas de Barcelone.

Fromage espagnol
Ce plat de fromage particulier se trouvait dans un petit bar local, juste au coin de l’appartement que nous avons loué à Barcelone. C’était certainement un moment de vie comme les locaux à Barcelone, lorsque nous avons fait un arrêt technique pour du fromage et de la bière avant de faire une petite sieste. D’accord, je ne sais pas combien de locaux passent réellement leurs après-midi à faire ce genre de choses, mais j’ai communiqué en espagnol avec le propriétaire, donc je me suis au moins senti comme un local. Mais, avec le jamon, une assiette de fromage est un en-cas parfait dans un bar à tapas de Barcelone.

Albondigas
Cette assiette d’albondigas, ou boulettes de viande, a peut-être l’air d’être un gâchis, mais c’était la nourriture parfaite pour le petit-déjeuner du week-end (c’est bien ça, le petit-déjeuner, avec mon verre de cava) au comptoir de mon marché alimentaire préféré à Barcelone.  Nappées d’une sauce tomate piquante et ailée, elles se mangent toute la journée.

Saucisses
Je suis sûre qu’il existe un terme espagnol sophistiqué pour désigner ce genre de saucisses, mais c’était le goûter préféré d’Eric. Il voyait une cuve géante de saucisses dans l’huile d’olive dans l’un des bars à tapas de Barcelone que nous fréquentions et avant que nous puissions nous décider sur autre chose à manger, il pointait du doigt, commandait et nous nous retrouvions avec un petit plat de saucisses devant nous. Il était sournois comme ça.

Pan con Tomate
Spécialité de la région, le pan con tomate se trouve sur de nombreux menus de tapas, ou vraiment dans presque tous les bars et restaurants de Barcelone. Il est servi à presque tous les repas, et même au petit-déjeuner. En général, on réchauffe du pain d’un jour, on frotte de l’ail sur le dessus, on arrose le pain d’huile d’olive et on ajoute la tomate comme dernier ingrédient. C’est un aliment de base du régime catalan.

Pour moi, c’est toujours un bon petit plaisir, mais nous ne le commandions pas souvent car Eric n’aime pas les tomates. Je pense que j’ai offensé de nombreux serveurs à Barcelone en refusant leur offre de pan con tomato. Ils n’en revenaient pas que je refuse, mais j’ai généralement pu rejeter la faute sur Eric, comme toute femme normale le ferait.

Bien que je continue à me battre pour savoir quand manger en Espagne, ce que j’aime dans les tapas de Barcelone, c’est qu’il est facile d’en trouver pratiquement toute la journée, tous les jours.  Et, pour cela, je suis reconnaissante.

La gastronomie des asturias

La gastronomie des asturias

À présent, vous connaissez probablement vos tapas de vos pintxos et votre Rioja de votre cava. Le Manchego peut embellir vos planches de fromage et le piment fumé pourrait pimenter vos soupes.
Mais à moins que vous ne soyez un connaisseur de livres ou un hispanophile inconditionnel, il est probable que vous n’ayez pas découvert la cuisine méconnue des Asturies, la capitale espagnole de la nourriture réconfortante.
En effet, la plupart des personnes qui se rendent en Espagne s’en tiennent à ses lieux de vacances plus ensoleillés tels que Madrid, Barcelone et Séville – un faux pas depuis les Asturies qui offrent des paysages, de la musique, des sites religieux et une cuisine aussi remarquables.
Demandez à n’importe quel Espagnol – Les pâturages vert trèfle des Asturies, les mers grouillantes et les terres agricoles fertiles portent certaines des spécialités les plus prisées de la péninsule ibérique, du bœuf vieilli de la vallée des Asturies aux oursins de jour en passant par les oursins de mer piquants.
La meilleure partie est que les Asturies restent si loin de la piste touristique que – du moins pour l’instant – vous êtes plus susceptible de rencontrer des troupeaux de vaches que des hordes d’étrangers qui se cassent les selfies.
Alors allez-y stat, et mangez: ça vaut le coup visiter pour ces neuf plats seuls.
Fabada
La Fabada est pour l’Espagne ce que la feijoada est pour le Brésil et le cassoulet pour la France: un ragoût de haricots pour une occasion spéciale qui repose sur des ingrédients hyperlocaux, une technique exigeante et la patience d’un moine tibétain.
Toutes les autres tavernes du quartier prétendent à la mejor fabada, donc votre meilleur pari est de demander une recommandation à un local. Les grandes fabadas commencent avec de véritables fabas de la granja, des haricots blancs fins et semblables à des doigts d’une qualité exceptionnelle qui sont cultivés dans les Asturies depuis des siècles.
Après avoir été repulpés à la perfection ultra-crémeuse dans un bouillon de jambon serrano pendant six à huit heures, les haricots reçoivent un dernier coup de fumée et de graisse de compango, un mélange de délices porcins asturiens, y compris le chorizo ??à l’ail, le morcilla (saucisse de sang) et la pancetta . Si une fabada est dans votre avenir, séminaire Espagne assurez-vous de faire une sieste postprandiale – le bouillon chauffant et les viandes lourdes provoquent un coma alimentaire assez immédiat.

Chorizo ??a la sidra
Une recette de chorizo ??à la sidra va quelque chose comme ça: laisser mijoter le chorizo ??dans le cidre; servir. D’une simplicité trompeuse et dangereusement addictive, c’est la nourriture par excellence des bars asturiens – une tapa impertinente et sans fioritures qui exige des morceaux de pain croustillant pour la trempette et des verres sans fond de cidre dur.
Étant donné que le chorizo ??à la sidra ne nécessite que deux ingrédients, il n’y a pas de coupure: seuls le meilleur chorizo ??fumé au bois de chêne et le cidre sec des Asturies suffiront.

Cachopo
Promenez-vous dans n’importe quel joint maman-et-pop dans les Asturies, et vous trouverez des dizaines de convives savourant du cachopo, une spécialité asturienne de côtelettes de boeuf frites farcies au jambon et au fromage et servies avec des poivrons rouges rôtis et des frites. Oubliez ce que vous avez entendu à propos des portions européennes – cet enjoliveur scintillant de carne contient plus de poids calorique qu’une entrée de Cheesecake Factory au Texas.
Le plat a un tel culte après qu’une académie espagnole officieuse des amis du Cachopo accueille le cachopo périodique renversements, et chaque mois de juillet, Madrid inaugure une semaine de Cachopo très attendue.

Cabrales
L’un des meilleurs fromages bleus du monde, le Cabrales (sans cah-BRA) tire sa saveur caractéristique (et sa putrescence agréable) de la maturation de six mois dans les grottes humides des montagnes des Asturies orientales (dont certaines que vous pouvez visiter).
L’environnement frais et sombre – toujours humide grâce aux stalactites dégoulinantes – est une boîte de Pétri parfaite pour le moule à pénicilline qui imprègne lentement chaque meule de fromage.
Cabrales est sur la plupart des menus des restaurants et fait également un merveilleux souvenir si odorant: dans les fromageries locales, recherchez celles faites avec un mélange de lait de vache, de brebis et de chèvre si votre goût de fromage peut être résumé par « le plus puant, le meilleur. »  »
Sinon, optez pour une variété de vache plus douce. Cabrales est si piquante et riche qu’elle n’a besoin que de pain grillé chaud et d’un couteau à beurre pour être un premier plat satisfaisant. Et comme la plupart des spécialités asturiennes, il a le meilleur goût accompagné d’un verre glacé de Sidra.

Cidre
Depuis l’époque pré-romaine, le sidra (cidre dur) est la boisson de prédilection des Asturies, dont le climat frais et pluvieux favorise les pommiers par rapport aux vignes.
Nuageux, saumâtre et rafraîchissant effervescent, le sidra ressemble peu aux Strongbows et Magners surdimensionnés et à une note que la plupart d’entre nous ont l’habitude de boire.
Dans les chigres, les tavernes de cidre d’autrefois que vous trouverez dans la région, les barmans font un spectacle de verser le cidre dans des verres à partir de frais généraux élevés, une technique censée aérer le vin et lui donner son pétillant caractéristique.
Glissez votre verre en une gorgée comme le veut la tradition, ou risquez de désapprouver les regards des habitants.

Pastel de cabracho
Souvent inélégamment traduit par «pain de poisson», le pastel de cabracho est une mousse rose-rose délicate à base d’oignons, de céleri, de crème et de la chair sucrée du poisson scorpion, qui habite les régions côtières rocheuses des Asturies.
L’humble plat a été rebaptisé dans les années 80 lorsque Le chef basque Juan Mari Arzak l’a mis en avant et au centre de son menu étoilé Michelin à Arzak à Saint-Sébastien.
Étalez le pastel sur une tranche de baguette grillée, ajoutez une cuillerée de mayonnaise (un acolyte traditionnel) et lavez avec un albriño galicien croustillant.

Frixuelos
Lorsque les festivités d’Antroxu (carnaval) de février se déroulent, les Asturiens de tous âges affluent vers le parc des expositions pour des frixuelos, des crêpes chaudes roulées dans du sucre et mangées à la main. Les puristes les avalent tout simplement, mais le Nutella, le caramel et la confiture de fraises sont généralement à portée de main pour ceux qui ont la dent sucrée.
Les Frixuelos sont si universellement adorés que vous les trouverez dans les menus des desserts de la région.

Afuega’l Pitu
Fabriqué à la main dans de petites laiteries appelées caserías, ce fromage au lait de vache friable se distingue par ses frappantes variétés de roxu (rouge) aromatisées au pimentón fumé et piquant.
Personne ne sait comment l’épice a trouvé sa place dans la recette traditionnelle, mais c’était accident heureux – un sac de paprika renversé dans la cuve de fermentation, peut-être. Ce qui est certain, c’est que l’afuega’l pitu est depuis longtemps prisée dans les Asturies, à tel point qu’au XVIIIe siècle, les agriculteurs utilisaient le fromage comme monnaie pour payer des impôts.
Si vous ne le trouvez pas sur les menus des restaurants (malheureusement, il est souvent éclipsé par les Cabrales plus largement produits), recherchez-le dans les queserías locales et les épiceries fines.

Moscovitas
Avec plus de pâtisseries par habitant que toute autre région d’Espagne, les Asturies revendiquent certaines des douceurs les plus délicieuses du pays – cas d’espèce: les moscovitas.
Ces biscuits enrobés de chocolat, cuits dans une petite pâtisserie à Oviedo appelée Confitería Rialto, ont des passionnés à travers la péninsule. Un avant-goût et vous comprendrez pourquoi: chaque plaquette de la taille d’un dollar en argent est imprégnée d’amandes espagnoles grillées, de caramel croquant et de chocolat amer.

Barcelone: une ville de culture

Barcelone est depuis longtemps un centre culturel important. Elle dispose d’une abondance d’archives et de bibliothèques, dont des dizaines de collections spécialisées, dont beaucoup sont en mains privées. Barcelone est en effet l’un des principaux centres d’édition du monde hispanophone, et la Fiesta del Libro (« Fête du livre »), qui a lieu le 23 avril, est une tradition historique et sociale et un événement majeur pour le commerce du livre. Le 23 avril est également la fête du saint patron de la Catalogne, saint Georges.

Les formes plus classiques de la culture sont bien représentées. L’opéra du Liceu, fondé en 1847, présente des spectacles d’opéra et de ballet. Un incendie a détruit ce bâtiment emblématique en 1994 ; il a été reconstruit depuis. Le théâtre Romea est un haut lieu du théâtre en langue catalane depuis le XIXe siècle. Le Palais de la musique et l’orchestre symphonique de la ville proposent de la musique classique.

Les musées vont du monumental musée maritime, qui abrite une réplique grandeur nature d’une galère de la bataille de Lépante en 1571, au musée des cires. L’art du présent et du passé est abrité au Musée national d’art de Catalogne, créé en 1990 pour inclure la collection du Musée d’art de Catalogne (peintures romanes et gothiques) et du Musée d’art moderne (avec des œuvres des XIXe et XXe siècles, notamment d’artistes catalans). Le musée Federico Marès abrite un certain nombre de curiosités (pipes à fumer, vases en verre incrustés de coquillages, etc.) collectées par son homonyme, ainsi qu’une variété de sculptures de l’Antiquité au XIXe siècle. Dans toute la ville, il existe également plusieurs collections consacrées à des artistes célèbres liés à Barcelone, séminaire incentive Barcelone notamment celles des peintres Joan Miró (Fondation Joan Miró) et Pablo Picasso (Musée Picasso). La Casa de Cervantes commémore l’association de Barcelone avec les écrits de Miguel de Cervantes.

La caractéristique la plus frappante de la culture à Barcelone est peut-être sa facilité d’accès à de nombreux niveaux – des grandes expositions d’art au Palais Pedralbes aux artistes des trottoirs des Ramblas. Une grande sculpture de poisson en cuivre de l’architecte Frank Gehry se trouve à l’entrée du port olympique. La richesse financière et culturelle de la ville a attiré l’attention internationale lorsque Barcelone a accueilli les Jeux olympiques en 1992. Le parc de la Ciutadella abrite un zoo.

A la plage à Barcelone

Barcelone est bien plus qu’un centre catalan où l’on trouve de la nourriture délicieuse, des jardins uniques et une architecture funky. Ce paradis du bord de mer est également un endroit idéal pour se détendre en profitant du soleil méditerranéen. Les eaux azures profondes éblouissent les plagistes qui enfoncent leurs orteils dans le sable doré, en particulier pendant l’été.

Avant les années 90, une grande partie de la côte de Barcelone était une friche industrielle. Grâce au rôle de la ville en tant qu’hôte des Jeux olympiques d’été de 1992, le pays a consacré du temps (et beaucoup d’argent) à la revitalisation du littoral. Il s’agit d’une remise en état avec du sable importé d’Égypte.

Que les amateurs de plage espèrent se prélasser sous les rayons de la Méditerranée, jouer au volley-ball ou déguster des tapas fraîches sur le sable, les meilleures plages de Barcelone n’ont que l’embarras du choix.

La magnifique Bogatell est l’une des meilleures plages d’Espagne et est désignée comme la plage du drapeau bleu. Située entre Mar Bella et Nova Icària, cette jolie plage attire un public plus âgé – l’âge moyen des baigneurs est de 38 ans. Les locaux affluent ici pour son large rivage tranquille, ses tables de ping-pong et ses terrains de volley-ball.

Du sable grossier et propre recouvre les 600 mètres de long de la plage, qui a été aménagée pour aider à revigorer le littoral de Barcelone avant les Jeux olympiques de 1992. Jouez une partie de volley-ball, prenez une leçon de planche à voile ou de kitesurf, ou faites du kayak en pleine mer. Il y a une tonne de choses amusantes à faire sur Bogatell.

Des sauveteurs parsèment la plage, et des toilettes et des douches sont disponibles, tout comme des kiosques vendant de la nourriture et des glaces. Si cela ne suffit pas à satisfaire vos envies, rendez-vous dans l’un des restaurants voisins. Conseil d’initié : plus vous vous éloignez de la statue géante du poisson d’or de Frank Gehry (qui se trouve près de la plage de la Barceloneta), plus vous trouverez de sable libre.

La Barceloneta est le Miami Beach de l’Espagne : bondée, turbulente et sans cesse amusante. La plage la plus populaire de Barcelone, c’est là que les gens vont pour voir et être vus. Les amateurs d’observation de la foule ne seront pas déçus, mais ceux qui recherchent un endroit tranquille pour se détendre devront chercher ailleurs.

Nommée d’après l’ancien quartier des pêcheurs qui est relié à son rivage, cette plage passionnante est proche de certains des meilleurs restaurants de la ville, notamment des tapas les plus frais. Si vous préférez ne pas enfiler une chemise et des chaussures, des cabanes en bord de mer proposent une délicieuse paella, ainsi que la location de chaises et de parasols.

Des maîtres-nageurs sont en service et les installations comprennent des douches, des toilettes, une aire de jeux et de nombreuses possibilités de pratiquer des sports nautiques. Conseil d’initié : Apportez votre propre crème solaire et votre propre serviette, car le prix de cette zone est très élevé.

Lorsque le moment est venu de rincer le sable de votre maillot de bain, offrez-vous un séjour au luxueux Hotel Arts Barcelona. Cette propriété du Ritz-Carlton, l’une des meilleures stations balnéaires d’Espagne, offre des vues imprenables et un spa incroyablement relaxant.

Autre plage remarquable de Barcelone, séminaire incentive Barcelone Nova Icària est une plage au drapeau bleu très appréciée des touristes et des habitants. Favorisée par les familles, cette plage bien située s’étend sur 415 mètres et se trouve à mi-chemin du littoral de la ville.

En plus d’être l’une des plages les plus tranquilles de Barcelone, Nova Icària est aussi la plus calme, ce qui en fait un endroit parfait pour que les petits se baignent dans la Méditerranée. Malgré son aspect plus tranquille, les enfants ne s’ennuieront pas ici.

Avec le ping-pong, une aire de jeux et des terrains de volley-ball, il y a toujours quelque chose pour retenir l’attention des enfants. Parmi les autres commodités, citons les maîtres-nageurs, les toilettes, les douches et les fontaines à eau. De plus, la plage est située juste à côté du Port Olímpic, qui propose encore plus d’activités aquatiques.

Si vous souhaitez quelque chose de plus consistant (et de plus délicieux) qu’un repas en concession, rendez-vous sur le Passeig Marítim de la Barceloneta, où vous trouverez une foule de délicieux restaurants.

Mar Bella, une longue étendue de sable (environ 512 mètres) au nord du centre-ville, accueille les visiteurs qui souhaitent profiter du soleil sans les foules et les vendeurs gênants de la Barceloneta et de Sant Sebastià. Les activités populaires sont le volley-ball, le kayak, le skate-board, le roller sur la promenade, la natation, la planche à voile et le paddle-board.

Réaménagée dans le cadre du projet d’embellissement des Jeux olympiques, cette jolie plage a également reçu le drapeau bleu, ce qui signifie qu’elle est à la fois propre et respectueuse de l’environnement. Une plage de contrastes, dont une partie est facultative pour les vêtements (et séparée par une colline artificielle), tandis que l’autre extrémité abrite une aire de jeux pour enfants.

Le public est jeune et diversifié et comprend de nombreux habitants du quartier voisin, Sant Martí. Les installations comprennent des douches, des toilettes, des locations de parapluies, des concessions et des casiers. Des sauveteurs sont également en service.

Le salon aéronautique de Barcelone rouvre ses portes

Le futur de l’aéronautique

Il y a trop d’histoires qui promettent de nouveaux types d’avions, de commodités et d’aéroports. Nous n’allons pas mentir… quand nous voyons ces histoires, nous sommes gonflés à bloc.

« Radical… nous ne pouvons pas attendre de voler dans un avion de ligne électrique qui vole à trois fois la vitesse du son et qui décolle et atterrit sur un circuit d’aéroport ! ».

On nous dit que ces choses arrivent « très bientôt », mais nous attendons et attendons et attendons. Rien. Nous en avons eu assez d’être blessés émotionnellement par AvGeek (c’est une chose) parce que ces technologies ne se concrétisent jamais. Au lieu de rester les bras croisés, nous avons décidé de faire quelque chose !

Nous savions que cette entreprise de construction de notre propre avion n’allait pas être facile, mais nous avons fait d’énormes progrès. Nous ne voulions pas faire les mêmes erreurs que les autres qui avaient essayé avant nous, alors nous avons rapidement parcouru tous leurs plans d’affaires (c’est-à-dire regardé les photos) et fait des hypothèses solides sur ce qui n’allait pas. Voici les problèmes les plus courants que nous avons trouvés et qui ont conduit à l’échec :

APPRENDRE DE L’ÉCHEC (OU L’AVONS-NOUS FAIT ?)
La physique : Certaines règles sont faites pour être transgressées. Cependant, avec les machines volantes, les règles de la physique sont assez strictes. Ainsi, de nombreuses idées semblent géniales sur le papier, mais n’ont aucune chance de fonctionner dans le monde réel.
L’économie : Il existe des idées viables, mais elles coûteraient beaucoup trop cher. Certaines entreprises ont légitimement pensé pouvoir faire fonctionner leurs finances, d’autres semblent plutôt relever de l’arnaque.
L’offre et la demande : Il y a toujours une demande pour voir des choses cool qui n’ont aucune chance de devenir réelles. Il y a aussi une bonne offre de choses cool qui n’ont aucune chance de devenir réelles. Nous allons juste remplacer le mot « voir » par « construire » et « n’a aucune chance de devenir réel » par « est réel ». De l’argent à la banque.
Des délais ridicules : Les entreprises peuvent n’avoir qu’une maquette et s’attendre à être en activité l’année suivante. Non seulement nous comprenons la nécessité d’ajouter un temps tampon, mais nous avons également une connaissance approfondie de la manière d’obtenir l’approbation d’un avion de ligne pour le transport de passagers (nous avons lu la page Wikipedia de la FAA). Actuellement, nous prévoyons d’effectuer le premier vol au troisième trimestre 2021 et d’entrer en service au quatrième trimestre 2021.

POURQUOI LE SP5001-200NWN EST SI GÉNIAL
Forts de toutes ces connaissances, nous avons commencé à nous demander à quels problèmes les compagnies aériennes, les aéroports et les passagers étaient confrontés. Et comme vous le lirez bientôt, aucune idée n’était trop stupide. Voici les meilleures et les plus impressionnantes caractéristiques du SlingPlane50001-200NWN d’AirlineReporter :

Décollage par fronde : Au lieu d’utiliser du gaz polluant, notre avion utilisera une fronde pour décoller et cet élan sera suffisant pour amener le SP5001-200NWN à sa destination. Nos nombreux dessins à la main ont montré que c’était la méthode la plus économique et la plus cool. Elle nécessitera beaucoup moins d’espace dans les aéroports et réduira les délais d’exécution. De plus, les passagers pourront ressentir environ 8 g au décollage (soit environ deux fois ce que les astronautes ont ressenti lors des lancements de navettes).
Pas d’ailes : Qu’est-ce qui ralentit un avion ? La traînée. Qu’est-ce qui cause beaucoup de traînée sur un avion ? Les ailes. Avec notre conception sans ailes, les passagers arriveront plus vite que jamais. Ne vous inquiétez pas, nous avons toujours des stabilisateurs horizontaux et une queue pour la stabilité. Cela devrait suffire.
Toujours interpréter les cartes entre l’ascension et la destination (AIMBADD) : Il s’agit de notre système unique qui garantit qu’une fois que le SlingPlane 5001 quitte le sol, il arrive en toute sécurité à sa destination (ce qui est en quelque sorte nécessaire, B. Hélicoptère puisqu’il n’a pas d’ailes).
Préchargement : Le pire moment du vol est de devoir attendre pour monter et descendre de l’avion. Désormais, tous les passagers et le fret seront préchargés dans notre bus spécialement conçu à cet effet. Une fois prêt, le bus sera conduit sous l’avion et soulevé en place. Nous n’avons pas encore compris comment cela peut améliorer les choses, car il faut toujours attendre pour charger le bus et toute l’ingénierie supplémentaire crée du poids, mais nous prévoyons de mettre tout cela au point dans les prochaines semaines.
Atterrissage : Nous n’avons pas encore résolu ce problème. Notre système AIMBADD vous amènera au bon aéroport, mais avec l’élingue, le système de chargement du bus et l’absence d’ailes, nous ne savons pas vraiment où mettre les roues. Heureusement que nous avons ajouté un peu de temps tampon !

Barcelone: retour des restrictions sanitaires

La CATALOGNE rétablit les restrictions relatives au Covid-19, alors que les cas se multiplient chez les jeunes non vaccinés.

Les boîtes de nuit seront fermées à partir de ce week-end, séminaire entreprise Barcelone et les personnes devront présenter une preuve de vaccination ou un test de dépistage du coronavirus négatif avant de participer à des activités en plein air réunissant plus de 500 personnes.

Le 26 juin, l’Espagne a cessé d’exiger le port d’un masque à l’extérieur lorsque la distanciation sociale n’est pas possible. La Catalogne souhaite réimposer cette mesure mais seul le gouvernement espagnol peut le faire, a ajouté le porte-parole.

Dans toute l’Espagne, un peu plus de 40 % des personnes ont été vaccinées – mais le pourcentage chez les jeunes est beaucoup plus faible. Seule une personne sur dix âgée de 20 à 29 ans s’est fait vacciner, l’Espagne s’adressant d’abord aux personnes plus âgées et plus vulnérables.

Les taux d’infection dans le pays ont augmenté ces derniers jours, avec 204 cas pour 100 000 personnes enregistrés hier, soit plus du double de ce qu’ils étaient il y a une semaine. Selon les chiffres du ministère de la santé, le taux pourrait atteindre près de 600 pour 100 000 chez les jeunes.

Un porte-parole du gouvernement catalan a déclaré lors d’une conférence de presse : « Nous ne pouvons pas prétendre avoir vaincu le virus.

« La pandémie n’est pas terminée, les nouvelles variantes sont très contagieuses et nous avons encore des segments importants de la population qui ne sont pas vaccinés. »

L’avertissement intervient alors que le gouvernement britannique prévoit d’abandonner la grande majorité des restrictions, y compris les masques et la distanciation sociale, en Angleterre à partir du 19 juillet.

Le secrétaire à la santé, Sajid Javid, a déclaré hier que le nombre de cas pourrait atteindre 100 000 par jour dans les prochaines semaines.

Des parcs et jardins secrets à Barcelone

Découvrez ces petits oasis de Barcelone où vous pourrez faire une pause dans la vie urbaine et vous abandonner à Dame Nature. Il est vrai que nous n’avons pas beaucoup d’espaces verts à Barcelone, et vous pouvez même le constater lorsque vous comparez une carte de la ville à d’autres métropoles européennes. C’est pourquoi les espaces remplis de végétation que nous avons sont si précieux, ces parcs et jardins qui offrent aux citadins un répit du monde du béton et rendent Barcelone plus habitable pour ses résidents. Venez avec nous pour accéder à ces petits joyaux verts perdus (et retrouvés), cachés au beau milieu de la capitale catalane.

Barcelone n’est pas une terre de palais. L’élite royale et marchande espagnole préférait construire ses somptueuses demeures plus loin. Malgré cela, il existe une poignée de maisons pas si modestes dans la ville elle-même.

Pendant l’Exposition internationale de 1929, Barcelone a construit une nouvelle résidence royale sur le Montjüic (apparemment, Pedralbes n’était pas assez bien). Le résultat fut le Palauet Albéniz, qui est entouré de quelques jolis jardins qui portent le nom du poète Joan Maragall.

Les jardins ont été conçus à l’origine par Forestier, et vous pouvez voir son style français typique dans la fontaine centrale, les parterres de broderie, les sculptures voluptueuses, et quelques autres surprises, comme la petite forêt de bambous sur le versant nord, et la vue sur la ville depuis l’est.

Qu’est-ce qui différencie un jardin français d’un jardin anglais ? Laissez de côté la symétrie rationalisante, la nature domestiquée et l’ordre imposé et, à quelques mètres du Palauet Albéniz, le Versailles de Montjuïc, vous trouverez un autre joyau caché, le Jardin botanique historique.

Comme dans d’autres parties de Montjuïc, une ancienne carrière est à l’origine de cet espace vert singulier. Presque encastré dans la montagne, ce jardin typiquement anglais, l’un des rares exemples de la ville, est le summum du romantisme, où la nature s’étend sur le paysage avec un abandon insouciant, bloquant le soleil par endroits. L’abondance de plantes exotiques rappelle l’origine scientifique de l’espace. Le frêne géant, vieux de sept décennies, séminaire entreprise Barcelone vous laissera sans voix.

Vous en voulez plus ? De l’autre côté du parc, vous trouverez une ferme typique, où des bénévoles aident à organiser des activités pour le public. En tournant les pages des livres de la romancière catalane Mercè Rodoreda, on peut presque sentir des parfums de fleurs, tant ils sont remplis de métaphores végétales. Son affection pour la vie végétale a valu à Rodoreda deux jardins à son nom. Le premier se trouve près de Sant Gervasi, sa ville natale.

Le second est pratiquement inconnu, c’est l’un des rares exemples de jardin suspendu à Barcelone, et vous pouvez le trouver à l’Institut d’Estudis Catalans. Une fois à l’intérieur, vous verrez des échantillons des plantes et des fleurs préférées de l’auteur, les protagonistes de sa littérature : camélias, glycines, jasmins, mimosas, nénuphars… et chacun est accompagné d’une plaque avec une description.

Si vous pouvez résister à l’attrait floral du jardin, regardez l’horloge au-dessus du portail d’entrée – un rappel que le temps passe au-delà des frontières de cet éden tranquille.

Pendant ce temps, près de Collserola, vous avez du pain sur la planche pour trouver cet espace. Nous avons sonné à la porte et le portail s’est ouvert sur un paysage surprenant : à droite, un pavillon rationaliste qui est une résidence et un séminaire salésien, à gauche un palais néoclassique du début du XIXe siècle. Au centre se trouve le grand secret : les jardins de la famille Martí-Codolar regorgent d’espèces végétales exotiques, dont une magnifique palmeraie.

Au centre de l’oasis se trouve un lac qui abrite des tortues, derniers vestiges d’une époque où les éléphants et autres animaux sauvages couraient en liberté dans la région jusqu’à ce qu’ils soient déplacés et deviennent le début de la collection du zoo de Barcelone.

En suivant le chemin parmi les statues de satyres et de nymphes, sous les tilleuls et à côté des mûriers, vous arriverez au monument commémorant la visite de celui qu’on appelait le roi félon, Ferdinand VII. Oui, il a laissé son empreinte ici aussi.

À un peu plus de 15 minutes de marche des jardins Martí-Codolar, et tout près d’un autre point de repère vert, le Parc del Laberint d’Horta, une autre surprise vous attend qui semble sortir d’un film des Trois Mousquetaires, le Palau de les Heures. Entrez dans le Campus Mundet, montez quelques rues en pente et vous y êtes.

Lorsque Josep Gallart i Forgas est revenu avec sa fortune faite aux Amériques, il en a utilisé une partie pour construire cet imposant bâtiment de style château de la fin du XIXe siècle, qui possède également trois terrasses à la française qui font face au soleil de midi. À chaque niveau, une composition géométrique différente, des parterres de fleurs, des chemins et des étangs vous transportent dans un autre temps et un autre lieu.

Depuis 1999, les jardins sont ouverts au public, refaits dans leur disposition architecturale originale, qui a été conçue par August Font. C’est un véritable morceau d’histoire niché dans les montagnes que vous pouvez découvrir.

Séminaire: retour à Barcelone

Barcelone est un endroit formidable à visiter tout au long de l’année. Le moment où il faut y aller dépend vraiment des expériences que vous voulez vivre. Vous voulez profiter du soleil sur les plages de la région ? La période de mai à août est la plus propice. Vous êtes intéressé par les grands festivals de musique en plein air ? Le printemps est l’époque des grands noms du Primavera Sound et du Sonar. L’architecture étonnante est omniprésente, mais les gourmets seront peut-être plus intéressés par une visite au printemps ou à l’automne, lorsque les ingrédients de saison sont encore plus abondants. Et n’hésitez pas à vous rendre en hiver, lorsque le temps est encore agréable et que la foule s’est calmée.

Où que vous soyez, il y a de fortes chances que vous soyez à moins de quelques vols de Barcelone. Les compagnies aériennes à bas prix proposent des vols directs entre Barcelone et de nombreuses grandes villes d’Europe et du Moyen-Orient. Si vous êtes déjà sur le continent, sachez que des bus et des trains assurent des liaisons régulières. Il existe des vols directs depuis la côte Est des États-Unis et, depuis d’autres régions, les compagnies américaines et européennes proposent des voyages de deux ou trois étapes.

Barcelone est très facile à parcourir à pied. Si vous séjournez dans le centre-ville, la plupart des choses que vous voulez voir se trouvent à 30 ou 45 minutes de marche. Lorsque vos pieds sont fatigués ou que vous voulez simplement gagner du temps, les transports publics sont la solution. La carte TMB 10 est un investissement solide pour la plupart des voyageurs, car elle est valable pour plusieurs personnes et fonctionne dans tous les transports publics.

Passez une journée loin de tout dans le parc du Puig de Castellar. Prenez une heure pour suivre les traces de Christophe Colomb au monastère Sant Jeroni de la Murtra, où l’explorateur a été reçu par les monarques catholiques, séminaire entreprise Barcelone puis rendez-vous à Turó del Pollo pour une randonnée jusqu’aux ruines ibériques du Puig Castellar. En semaine, vous aurez probablement l’espace pour vous tout seul, et les vues imprenables sur Barcelone valent bien le déplacement. Cette excursion est un peu pénible en transports publics, il est donc préférable de louer une voiture pour la journée. Les cyclistes expérimentés voudront peut-être louer un vélo pour une partie du trajet, au lieu de le garer et de faire le reste du chemin à pied.

Barcelone est l’un des meilleurs endroits d’Espagne pour boire et manger. Outre les plats espagnols de renommée internationale comme la paella et la tortilla de patatas, vous trouverez une authentique cuisine catalane ainsi que des restaurants spécialisés dans les plats d’autres régions de la péninsule ibérique et du monde entier. Pour les plus exigeants, il existe près de 30 restaurants étoilés au Michelin à Barcelone, sans parler des restaurants passionnants et innovants dirigés par des chefs célèbres comme les frères Adrià.

Une visite à pied (et une dégustation) du quartier de Poble-Sec, menée par un expert en gastronomie et organisée par Context Travel, le partenaire touristique d’AFAR, constitue une introduction savoureuse à la culture catalane des tapas, bodegues et tavernes.

La capitale catalane est un paradis pour les amateurs de culture. Les amateurs d’art devraient visiter les galeries d’art nationales ainsi que les musées Miró et Picasso. Les amateurs d’archéologie trouveront de nombreuses expositions et ruines à explorer, dont beaucoup sont romaines. Et pour ne rien gâcher, les bâtiments de Gaudí sont un must pour tous ceux qui ne les ont pas encore vus.

Les habitants aiment faire la fête. Il y a une fête d’un genre ou d’un autre presque tous les mois. En plus des fêtes de quartier annuelles (l’une des plus célèbres est celle de Gràcia), surveillez les fêtes de la Saint-Valentin, les fêtes de fin d’année et La Mercè, la fête de Barcelone qui dure tout un week-end et qui comprend des défilés, des géants dansants, des dragons crachant du feu et des concerts gratuits.